Handicap Incontinence

Panier

Panier Vide

Total 0,00 €

Recherche

satisfait ou rembourse cliquez pour l acces au formulaire



Visitez Handicapincontinence.fr sur ShopMania

Nos marques

Actions Collectives

J utilise des couches lavables

Une exposition chimique multiple et continue

 

Réseau Environnement Santé

 

 

Par le biais de notre alimentation, du contact direct ou de la respiration, sur notre lieu de travail, à la maison ou en extérieur, à la ville comme à la campagne, nous sommes exposés tous les jours à de nombreuses substances de synthèse issues de l’industrie chimique : additifs des plastiques ou des textiles, ingrédients des cosmétiques ou des denrées alimentaires manufacturées, produits d’entretien,
constituants des matériaux, des produits de bricolage ou des circuits électroniques,
pesticides etc.

 

Certaines substances s’accumulent dans les tissus adipeux du corps humain. D’autres sont éliminées plus ou moins rapidement par le métabolisme mais comme l’exposition est continue, notre organisme est en permanence imprégné par un mélange de faibles doses de ces produits. Beaucoup sont susceptibles de traverser la barrière du placenta et de contaminer le lait maternel, ce qui expose foetus et nourrissons aux stades les plus critiques du développement.

 

Ce cocktail chimique a-t-il un effet sur la santé ? Cette question a longtemps été écartée au nom du principe « c’est la dose qui fait le poison » qui veut que chaque molécule présente un certain seuil de toxicité en-dessous duquel il n’y a pas de risque. A ce titre, malgré le constat d’une imprégnation généralisée de la population mondiale par des centaines de produits chimiques, les niveaux restant « faibles », l’industrie et les autorités publiques ont longtemps considéré ce problème comme la rançon inoffensive du confort moderne apporté par les progrès de la chimie.

 

La crise écologique a commencé à changer la donne au cours des 2 dernières décennies. Face aux preuves flagrantes de l’implication des produits chimiques dans la disparition de nombreuses espèces et à l’omniprésence de substances persistantes dans la chaîne alimentaire et dans tous les écosystèmes de notre planète, y compris les plus reculés, des réformes réglementaires ont fini par émerger : le Traité international de Stockholm sur les Polluants Organiques Persistants (dioxines, PCB, insecticides chlorés comme le DDT ou le lindane) et la nouvelle réglementation chimique européenne REACH.