Handicap Incontinence

Panier

Panier Vide

Total 0,00 €

Recherche

satisfait ou rembourse cliquez pour l acces au formulaire



Visitez Handicapincontinence.fr sur ShopMania

Nos marques

Actions Collectives

J utilise des couches lavables

Une Crise sanitaire silencieuse...

 

 

Réseau Environnement Santé

 

Nous vivons une crise sanitaire silencieuse. Depuis plusieurs décennies, les maladies chroniques progressent de manière inquiétante. Le cancer touche en France 1 homme sur 2, 1 femme sur 3, et a progressé de 88 % en 25 ans. Plus de 6 millions d’adultes (soit 14.5 % des français de + de 18 ans) sont affectés par l’obésité, plus de 2 millions par le diabète de type 2. Le nombre d’asthmatiques a été multiplié par deux en 20 ans. En 40 ans, le taux de spermatozoïdes a chuté de moitié tandis que les malformations génitales augmentent et que les tumeurs des testicules ont été multipliées par 4. 14 % des couples ont des difficultés à concevoir.

 

Les troubles neurocomportementaux (autisme, hyperactivité) explosent également tandis que des maladies nouvelles émergent (hypersensibilité chimique, fibromyalgie…). Cette explosion des maladies chroniques, qui provoquent à l’échelle mondiale 63 % des décès (88 % en Europe), préoccupe tant l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qu’elle la qualifie « d’épidémie mondiale ».

 

Pour expliquer ce phénomène global, les travaux scientifiques récents mettent de plus en plus en évidence le rôle prépondérant des facteurs environnementaux. Le Réseau Environnement Santé s’est constitué pour faire émerger cette problématique dans le débat public et réformer en conséquence les politiques de santé. Pour le RES, la prévention des risques environnementaux et le principe de précaution doivent être au coeur de la lutte contre le cancer et les autres maladies chroniques.

 

 

Au XIXème siècle, face aux fléaux des épidémies infectieuses (choléra, tuberculose, typhus...), la 1ère révolution de santé publique fut avant tout préventive : la collecte des ordures et des eaux usées, l’adduction d’eau, l’amélioration de l’habitat... ont permis de réduire l’exposition environnementale aux agents infectieux. Il nous faut aujourd’hui une 2ème révolution préventive qui agisse en amont sur les facteurs néfastes de notre environnement moderne, en particulier, la pollution chimique
diffuse.